Nos dernières interventions au conseil municipal

Publié le par Groupe FN Perpignan

CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MARS 2009

 

INTERVENTIONS DE Marie-Thérèse COSTA-FESENBECK

 

Après la minute de silence en hommage au Dr Akkari, j’ai demandé au Maire les raisons pour laquelle il n’avait pas demandé la minute de silence pour Paul-Louis ROUS, ancien Conseiller municipal FN. Le maire s’est excusé et a demandé que soit également rendu un hommage à Paul-Louis ROUS.

 

RAPPORT SUR L’USAP :

 

En ce qui concerne les rapports financiers USAP-Mairie, je constate malheureusement que votre contrôle a été inopérant (page 18). Vous auriez dû remarquer, si vous avez accès aux documents comptables fournis par l’USAP :

1° - que les sommes reçues par l’USAP étaient différentes du montant des subventions allouées (page 16).

2° - faire le nécessaire pour demander des explications après votre contrôle

3° - obliger le comptable à noter par écrit ces différences et leurs causes

4° - exiger (page 17) tout justificatif de l’utilisation des subventions accordées et versées.

 

Explications :

En effet, lors d’un précédent Conseil municipal, Louis ALIOT avait interrogé le Maire sur l’attribution et l’utilité de subventions allouées à certaines associations.

L’USAP, figure emblématique de notre ville, notre département et bien au-delà de nos frontières catalanes, doit, par l’entremise de leur avocat, s’expliquer avec plus de précisions. L’analyse de cet avocat, Pierre Becque, ne me satisfait pas intégralement : par exemple (page 4 de son analyse), il évacue la différence des sommes reçues et comptabilisées en évaluant leur  % par rapport au budget annuel. Ce n’est pas une réponse comptable des deniers des citoyens même s’ils sont fiers de leur équipe de rugby.

En espérant et souhaitant que tout « dérapage financier », expression utilisée par l’avocat, sera exclu à l’avenir.

 

 

REMARQUES SUR LA NOTE DE SYNTHESE DU BUDGET PRIMITIF 2009 :

 

Page 1 : vous déclarez : soutenir l’emploi : en quoi la mairie soutient-elle l’emploi ? Concrètement, je ne vois que des jeunes à la recherche d’un emploi.

 

Page 2 : vous notez le renforcement des interventions en matière d’habitat : moi je constate les conséquences très malheureuses de ce renforcement : les maisons s’écroulent et il y a eu récemment un mort. Je souhaite que les élus du Conseil municipal aient connaissance des résultats de l’enquête sur la dernière maison écroulée.

 

Page 3 : les caméras : ne sont pas une solution fiable à 100 % puisqu’il y a eu agression, conséquence du laxisme de ces dernières années, les caméras ne règlent pas tous l’insécurité

 

Page 3 également : la propreté : il est nécessaire de sensibiliser fortement le citoyen à la propreté. Notre commune doit elle aussi faire un gros effort de nettoyage et d’enlèvement des ordures ménagères, même 2 fois par jour ou plus si nécessaire, aux abords des commerces d’alimentation du centre ville.

Page 3 toujours : l’environnement : vous plantez 25 000 arbres, combien ont été coupés ? faut-il déduire ces derniers de 25 000 ? en exprimant un désir, que ces arbres ne soient pas que des palmiers. Pourquoi ? Parce que esthétiquement, au bout de quelques mois ils ressemblent à des plumeaux qui déparent notre ville.

Dans votre analyse sur l’environnement, il manque 1 bilan sur les dépenses et recettes des vélos que la ville a achetés, est-ce un franc succès ? J’en doute.

 

Page 4 : théâtre de l’Archipel : pourrez-vous nous dresser un 1er bilan à la fin de l’été 2009 ? En le souhaitant vraiment positif, ce que je doute également.

 

REMARQUES SUR LE BUDGET :

 

En ce qui concerne certaines dépenses, je me pose des questions sur certains comptes :

 

Page 11 : compte 6188 : autres frais divers : dépenses prévues : 6 104 351 € : qu’est-ce qui est   prévu dans autres frais divers ?

 

Page 12 : compte 64 731 : versés directement : est-ce un comité d’entreprise ?

 

Page 13 : compte 6574 : somme exorbitante puisque l’on approche les 5 millions d’Euros.

compte 6536 : en 2009, pas de représentation de votre part , vous me voyez dubitative !

 

Page 18 : compte 2031 : frais d’études : 1 millions et demi d’Euros : Est-ce la fontaine de Maillol, l’Archipel du Théâtre qui donnent ce résultat ?

 

Page 11 : compte 60622 : carburants : combien de véhicules font-ils partie du parc automobile car je constate un budget de 1 million d’Euros, ce qui représente 1 000 m³ à 1.05 € le litre avec une consommation de 10 litres /100 kms. Ce calcul donne 10 millions de kms soit pour un seul véhicule 12 allers et retours de la Terre à la Lune, la NASA ne fait pas mieux !

 

D’après le journal l’Indépendant, ce calcul a déridé l’atmosphère…

En effet, il semblait à tous que ce Conseil municipal était le dernier avant l’audience du 8 avril du Conseil d’Etat qui fera connaître son jugement 3 semaines plus tard.

 

Naturellement, notre groupe « Perpignan, ville libre » a voté contre le budget de la ville.

Même si le Maire n’a pas augmenté le taux de la taxe communale, en tant que Président de Perpignan-Méditerranée, il ne s’est pas privé d’en augmenter les taxes. Il fait supporter par toutes les communes adhérentes sa mauvaise gestion sans toucher à la taxe communale de Perpignan. Quel tour de passe-passe !!! Au final, c’est le contribuable qui payera !

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Conseils Municipaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article