INSECURITE : DROITE ET GAUCHE DECONNECTEES DE LA REALITE

Publié le par Groupe FN Perpignan

« Les incivilités sont désormais courantes sur le quai piéton du centre-ville. Encore isolés, des actes plus violents se sont récemment produits, ce qui n'est pas sans inquiéter les commerçants voire leurs clients et les riverains... »

Le titre de l’Indépendant d’aujourd’hui ne fait que confirmer ce que nous disons depuis longtemps dans l’indifférence générale et les critiques aveugles de la droite et de la gauche locales.

 

Plus l’insécurité et « la racaille » règnent en maîtres à Perpignan et plus les pouvoirs publics s’évertuent à affaiblir les moyens du maintien de l’ordre républicain. Après l’élimination de l’école de police de Perpignan, après le projet de suppression de 21 postes de motards de la Police nationale, nous apprenons qu’une seule voiture de police nationale (peut-être deux ?) est présente la nuit dans nos quartiers (pour une ville de plus de 100.000 h) dans une situation d’insécurité qui ne cesse de se développer !

 

Ces choix scandaleux de la fausse droite au pouvoir pénalisent en priorité les honnêtes citoyens, les gens modestes et les plus faibles, sans compter les conséquences sur le commerce, la vie économique et l’image de Perpignan.

 

Nous demandons la multiplication des patrouilles de jour comme de nuit, un renforcement de la lutte contre la drogue, le démantèlement des bandes de voyous qui sévissent dans nos quartiers, le renvoi des délinquants étrangers et le renforcement des moyens matériels et humains de la police nationale et municipale.

Publié dans Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article