Communiqué du groupe FN « Perpignan, Ville Libre » Réactions suite à la suppression de postes dans la Police nationale

Publié le par Groupe FN Perpignan

 

Après l’élimination de l’école de police de Perpignan, voilà qu’il est question également de la suppression de 21 postes de motards de la Police nationale.

Décidément, plus l’insécurité et les affrontements communautaires prennent de l’ampleur à Perpignan, plus on s’évertue à éliminer les derniers garants de l’ordre public.

Le prix à payer est déjà très élevé mais le sera encore bien davantage à l’avenir.

Malheureusement, ce sont toujours ceux qui n’ont rien à y voir, c’est-à-dire les petits commerçants et les artisans qui en payeront les frais car sans aucune protection. Ce n’est pas en détruisant les différentes composantes de la sécurité intérieure en France que l’on parviendra à protéger ceux qui en souffrent le plus dans leurs biens et souvent dans leur chair.

 


Marie-Thérèse COSTA-FESENBECK

Conseillère municipale de Perpignan

Secrétaire départementale du FN66

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article