FN : "L'année va être riche en rebondissements"

Publié le par Groupe FN Perpignan

Louis Aliot tenait, hier, une conférence de presse pour adresser ses voeux aux Perpignanais et prendre date pour les échéances électorales à venir : européennes et municipales au cas où...

L'année va être riche en rebondissements nationaux et municipaux" , voilà ce que prédit Louis Aliot, leader du FN sur Perpignan.
Hier, lors d'une conférence de presse, il a souhaité adresser ses voeux aux Perpignanais car "Perpignan va être particulièrement touchée par la crise économique et sociale".
Louis Aliot n'a bien sûr pas manqué d'ironiser sur les affaires en cours. "Ici, c'est le triangle des Bermudes entre Saint-Cyprien, Perpignan et Millas." Pour faire bon poids, il a eu un petit mot pour tous. Bouille : "Il aurait mérité d'être ministre de la culture." Bourquin : "Une histoire de chèque en bois." Alduy : "L'affaire pénale, c'est le monstre du Loch Ness. Elle ressort le jour où le tribunal administratif annule l'élection puis elle replonge." Sur ce dernier point, qui l'intéresse évidemment au premier chef en cas de nouvelles élections, il s'étonne : "Où en est l'instruction sur la fraude ? Ce n'est pourtant pas une affaire complexe. Ou il y a fraude ou pas. Ça ne doit pas être difficile à établir. Avant que le Conseil d'Etat se prononce sur l'annulation ou pas des élections, il faudrait peut-être que l'instruction soit achevée."
Louis Aliot l'affirme, le FN se prépare à deux échéances : les municipales et les européennes. Pour les premières, il va éditer et distribuer un journal. "Il parlera d'insécurité, de drogue, de viticulture, de communautarisme. Je note au passage que pour une ville où l'insécurité domine, perdre son école de police ne tombe pas bien. Qu'ont fait les parlementaires UMP, Mach, Calvet, Alduy pour la garder ?" Pour les secondes, là encore il tape sur le pouvoir en place. "Dans ce département, la Constitution européenne a été rejetée à 65 %. Pourtant, lors du Congrès, tous les parlementaires ont voté pour. C'est une fracture, une contradiction avec la population." Et de rappeler qu'il est tête de liste du FN pour les européennes.
Mairie, Europe, décidément Louis Aliot reste engagé sur tous les fronts.
G. C.

source: l'independant
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article