ALIOT : LE TEMPS TRAVAILLE POUR LUI

Publié le par Groupe FN Perpignan

(Extrait de Municipales de Perpignan : la campagne électorale a débuté... au cas où)

D.R.

Le "tous pourris" - et en ce moment dans l'électorat, entre les ennuis d'Alduy et ceux de Bourquin, le "tous pourris" marche bien et profite toujours au même. Le FN Louis Aliot, son leader sur Perpignan qui est, on l'oublie souvent, secrétaire général national du Front, le sait bien.
 
PREMIERS INDICES DE CAMPAGNE
1- Il est officiellement en campagne. Aliot fait juste assez de vagues au conseil municipal, au sein duquel le FN compte deux élus, pour que le bateau tangue. Il a été le premier à annoncer officiellement qu'il était en campagne. C'était mi-octobre.
2- Il tape à droite et tape à gauche. Il a distribué dans les boîtes aux lettres une missive tirée à quelque 10 000 exemplaires, lui aussi, dans laquelle il n'omet ni de critiquer Alduy, bien sûr, ni de fustiger la gauche.
STRATÉGIE POLITIQUE
1- Se servir des Européennes. Si l'élection municipale de Perpignan est annulée, le calendrier électoral de 2009 va se bousculer. Car en juin, auront lieu les Européennes. Et qui va être tête de liste du FN pour le grand Sud-Ouest ? Louis Aliot. Il y a évidemment peu de chances qu'il ne se serve pas de cette position pour exister et se légitimer. Il devrait notamment publier régulièrement un journal et évidemment placarder nombre d'affiches en ville.
2- Se servir de son poste au FN. Quasiment numéro 2 du FN, ami de Marine Le Pen, Louis Aliot peut jouer de sa fonction nationale. Il peut, en effet, la mettre en valeur là où il sait la référence Le Pen valable (Moulin à Vent).
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article