Les curistes devront mettre la main à la poche

Publié le par Groupe FN Perpignan

L’Assemblée Nationale a adopté, mardi, un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité Sociale pour 2009 ; lequel amendement prévoit un déremboursement d’environ 50% des cures thermales par la sécurité sociale et l’éventuelle prise en charge du complément par les complémentaires de santé.

Cet amendement va avoir de lourdes conséquences à la fois :
- sur les adhérents des complémentaires santé dont les cotisations vont augmenter
- sur certains malades qui renonceront, pour des raisons financières, aux soins qui leurs sont nécessaires
- sur les établissements thermaux qui, à terme, licencieront du personnel
- sur des pans entiers de l’économie locale liés au thermalisme
- enfin, sur la Sécurité Sociale elle-même puisque les malades qui ne pourront plus aller en cure compenseront par la prise de traitements médicaux qui pèseront plus encore sur les dépenses de santé

Nous dénonçons l’attitude du gouvernement qui, sous couvert d’alléger les dépenses publiques, va une fois encore demander aux français, déjà lourdement mis à contribution, de mettre la main à la poche.

Enfin, nous  reprochons aux deux majorités régionale et générale socialistes sa totale imprévoyance, puisqu’elle a fait du tourisme, la super économie du département des Pyrénées-Orientales. Or, en pleine crise financière et économique mondiale, on voit bien désormais les dangers qui pèsent sur l’agriculture et le tourisme.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article